Virée royale à Dubaï

Avant de repartir pour des mois de froid, de pluie et de grisaille, on a décidé de passer une partie du mois d’août à Dubaï. Et question chaleur, on a été servis !

14188599_10210695324084660_8012843056637390561_o

On va où ?

On a commencé par LE pèlerinage obligatoire pour tout visiteur de Dubai : le Dubai Mall, le plus grand centre commercial des Emirats Arabes avec la bagatelle de 1200 boutiques réparties sur 4 étages. De quoi passer des heures voire des journées ! Côté shopping il y a de quoi faire, les boutiques de créateurs les plus luxueuses côtoient les devantures de magasins moyenne et entrée de gamme, et de (très) nombreux souvenir shops. Si vous fatiguez après votre longue virée shopping, accoudez vous au comptoir de l’un des 120 restaurants et cafés du centre commercial, la aussi le moins qu’on puisse dire, c’est que vous aurez l’embarras du choix : mythiques chaînes de fast food, patisseries fines, cafés lounge et restaurant étoilé jalonnent les allées. Mais ce qui a donné au 15665741_10211860567655021_8732299812688180229_nmall le plus connu du Monde ses lettres de noblesse, ce sont surtout ses équipements incroyables : aquarium de requin, patinoire, fontaine, multiplex… On peut littéralement y trouver tout, et n’importe quoi.

L’autre particularité du Dubai Mall, c’est qu’il mène à toutes les routes : prenez les escalators, vous n’aurez que quelques pas à faire pour accéder à l’entrée de Burj Khalifa, la tour la plus haute du Monde. Pensez à consulter les prix de plusieurs tour operators et faites un tour sur internet depuis le wifi gratuit du mall, les prix de l’entrée ont tendance à s’envoler. Cette visite est un vrai must pour une visite à Dubai, j’ai eu l’occasion de visiter de nombreuses tours à vue panoramique mais celle la vaut vraiment le détour.

On l’a visité de nuit mais je suis assez sure qu’elle fait un effet tout aussi incroyable en journée ! Pour une vraie soirée royale, réservez à la table de l’At.mosphere, le gastronomique perché au 122e étage de la tour… budget correct exigé.

Depuis le mall, vous pouvez aussi rejoindre le souk, enfin ce qui en porte le nom. Nous avons été assez déconcertés par le concept : ce n’est ni plus ni moins qu’un centre commercial aux couleurs locales, avec des boutiques faussement typiques et des prix sensiblement vlcsnap-2016-08-29-18h31m30s210similaires à ceux du mall. A visiter pour le plaisir des yeux, mais évitez les achats de souvenirs et de babioles ici. Préférez-y Deira, son or, ses épices et son artisanat. Et là, il y a moyen de négocier.

L’avantage de Dubai c’est aussi la multitude d’offres d’excursions et de visite, et donc, un grand éventail de prix. C’est en fouillant depuis la chambre d’hôtel, à la dernière minute, que j’ai découvert GetYourGuide. Le principe est assez simple, entrez une destination et recherchez une activité ou une excursion selon la disponibilité. Vous pouvez aussi critériser les résultats selon le type d’activité et payer directement en ligne. Un concept bien ficelé par lequel je repasserai volontiers. On a donc très vite trouvé une excursion en 4*4 dans le désert avec barbecue, henné et essayage de tenues traditionnelles,  c’est ce qui reste l’un des meilleurs si ce n’est pas LE meilleur de tout le voyage. On est passés par l’agence OceanAir Dubai, ils organisent aussi de nombreux autres types d’excursions et c’est vraiment à recommander ! La virée en 4*4 a été riche en émotions puisque plutôt sportive, on s’est arrêté sur le chemin pour un tour de surf des sables et une mini balade en chameau avant la destination finale : un campement nomade au milieu du désert, à la nuit tombée. Intimité, folklore et dépaysement garantis ! Sur place, on a pu faire voler des faucons, se faire tatouer au henné et profiter d’un spectacle de danseurs tout en dégustant un barbecue géant…

100% convaincus, on a décidé de repasser par OceanAir le lendemain pour découvrir Abu Dhabi. Le programme : excursion en mini van jusqu’à la mosquée Cheikh Zayed, un vrai paysage de carte postale qu’il serait indigne de ne pas visiter ; dans le top 10 des plus grandes du Monde. Comme dans tous les lieux de culte, le code vestimentaire est plutôt strict. Vous devez être entièrement couvert et pour les femmes, porter un voile pour pouvoir y entrer. Le sens du détail y est incroyable et vous devriez pouvoir y faire des photos de voyage mémorables. On a ensuite pris la direction de Ferrari World, le parc d’attraction géant signé par Ferrari. Grosse montée d’adrénaline : le parc peut se targuer d’avoir créé le grand 8 le plus rapide du monde… 240km/h en 4 secondes, même pas le temps d’immortaliser ca ! Un must d’Abu Dhabi à faire et à refaire. Le parc est assez grand et il y a des manèges pour tous les âges, mais celui la déplace littéralement les foules.

On ne pouvait décemment pas passer par Dubai sans visiter l’Atlantis, c’est le constat qu’on a fait le dernier jour, avant le retour. On a donc sauté dans un taxi jusqu’au mythique hôtel, mais arrivés devant la porte, il a fallu montrer patte blanche : une réservation ou un pass. Impossible d’accéder au complexe ou même de consommer dans les bars et restaurants autrement. On s’est consolé en visitant un énième centre commercial au pied du bâtiment… Et hop, retour à la maison.

14689950_10211150779910771_1915532383_o

On se dit quoi ? 

La langue officielle de Dubai est l’arabe. Il existe plusieurs dialectes, et de très nombreuses cultures et minorités co existent sur le territoire. L’anglais est ceci dit pratiqué par tout le monde au quotidien, que ce soit pour le tourisme ou pour les affaires, vous n’aurez donc aucun mal à communiquer.

Ça coute combien ? 

Dubai ne fait pas vraiment partie de ces destinations où l’on peut espérer partir avec un petit budget. 1€ équivaut à environ 3,6 dirham émirati (AED) soit :

Un repas au restaurant : 95 AED13879431_10210695320444569_3558731370902975476_n

Un repas sur le pouce dans la rue : 30 AED

Ticket de métro: 14 AED

Nuit en auberge de jeunesse : 220 AED

Nuit en hôtel 3* : 460 AED

Cocktail dans un bar : 60 AED

Essence : 1,6 AED/l

 

On y va comment ? 

Au vu du climat, se déplacer à pied était tout simplement impossible passé les 100 mètres, nous avons donc principalement emprunté le métro et le taxi.Vous trouverez des taxis absolument partout, ils assurent un service 24h/24. Leur tarif est raisonnable, vous pouvez négocier le prix de la course avant de monter. Vous reconnaitrez les taxis publics par leur couleur beige et rouge, alors que les taxis privés sont en général de couleur noire et dans des voitures plus luxueuses, comme le prix de la course.

Le métro est aussi relativement bon marché avec un pass journée pour 14 AED. Il offre l’avantage d’être très propre et sécurisé. Comme dans les autres transports publics, vous avez interdiction formelle de manger ou de boire dans le métro.

Selon l’endroit où vous voulez vous rendre, essayez de prendre un abras, un taxi bateau, ils ont le mérite d’être folkloriques et économiques !

On dort où ? 

On est passés par le site de vente privées d’hôtel Verychic pour dénicher un bel hôtel sans se ruiner, opération réussie ! On a séjourné au Hyatt Regency Creek Heights, tout simplement magnifique. L’emplacement n’était pas central, mais on ne pouvait pas non plus tout avoir. Essayez de trouver un hôtel du côté du centre, de la plage de Jumeirah ou de Al Quoz, mieux placés. Vous pouvez aussi trouver des auberges de jeunesse à partir de 50 euros par nuit environ.

On part quand ? 

On est parti à Dubai en août, une décision pas vraiment murement réfléchie, et qui aurait mérité de l’être : le climat est subtropical, le thermomètre a frôlé les 45°, et ca a été assez dur à supporter. L’ensemble des infrastructures est climatisé, même très climatisé, aux environs de 20°, le chaud froid est vraiment gênant de mai à septembre. Evitez également de partir en période de ramadan où il est interdit de manger et de boire à l’extérieur des hôtels. Partez plutôt entre novembre et avril, où Dubai ne descend jamais en dessous de 20°, l’idéal pour une virée au soleil pour patienter avant l’été ! Attention cependant au mois de décembre et de janvier qui connait quelques pluies.

vlcsnap-2016-08-29-18h44m09s78

Et les papiers ? 

Pour entrer sur le territoire, vous devez avoir un passeport valable au moins 6 mois après la date de départ. Pour un séjour de plus de 30 jours, un visa préalable est obligatoire. Pour tout séjour plus court, un visa vous sera gratuitement délivré à l’entrée sur le territoire. Le passeport israélien est interdit

A savoir

Dubai est un émirat musulman, il convient de respecter sa culture et cela passe par un code vestimentaire adapté. Vous verrez d’ailleurs que la plupart des lieux publics exigent une « tenue correcte » donc pas de vêtements courts ou moulants ni d’épaules dénudées. Evitez de photographier les émiratis sans leur consentement, ca vaut en particulier pour les femmes.

Les relations hommes femmes sont très particulières. Si les hommes ne nous regardent pas dans les yeux et encore moins ailleurs, une quelconque marque d’affection est fortement déconseillée dans les lieux publics. Il est même interdit de s’embrasser ou de se tenir la main en public. Les hommes et les femmes se trouvent dans des compartiments séparés dans le métro. Les femmes disposent également de taxis spéciaux.

Pour le reste RAS, Dubai est une destination sécurisée et aucune maladie particulière n’est à signaler sur le territoire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s